J’achète un livre québécois, ou mieux, j’achète un livre trifluvien!

Le 12 août, joignez-vous au magnifique mouvement « j’achète un livre québécois ». La littérature québécoise propose une diversité de styles, de genres, qui peut plaire à tout lecteur, quel qu’il soit. C’est aussi l’occasion de découvrir une diversité d’ouvrages et de créateurs en choisissant un auteur, un livre qu’on ne connaît pas ou abordant un thème dont nous n’avons pas l’habitude de lire. Avec le mouvement présent d’acheter local, en achetant un livre issu de notre communauté, on pose une action concrète pour notre économie et pour la culture de notre milieu. 

Et si on poussait le concept encore plus loin en achetant un livre québécois et particulièrement trifluvien?

1- Testament écrit par François de Vernal publié par Les Éditions DLDR

« Vivre ou mourir ? N’est-ce pas en Espagne que je me suis posé cette question ? Non cela doit être ailleurs. En Italie ? En Syrie ou au Liban ? Jour de fièvre, jour de lumière, je m’étais acheté des lunettes dans un bazar, où était-ce ? Je me souviens du geste de la main : « Ces lunettes sont inutiles, je vais mourir ! »

François de Vernal est un des membres fondateurs de la Société des écrivain.e.s de la Mauricie.  Récipiendaire de la médaille d’or de l’École supérieure de culture française contemporaine de Paris, ce prix souligne son apport au rayonnement de la langue et de la culture française dans le monde.

Fondé par Adis Simidzija à Trois-Rivières, la maison d’édition/ fondation Des livres et des réfugié-e-s a pour mission de faciliter l’intégration scolaire et sociale des personnes immigrantes en misant sur trois vecteurs d’intégration ayant faits leurs preuves: l’art, la culture et la langue.

*En exclusivité sur la plateforme, vous retrouverez le tout dernier livre de la maison d’édition.

2- Le tribunal de la rue Quirion par Guillaume Morissette publié par Guy St-Jean éditeur

– C’est un os! Un os de chien! It’s dead!

– Comment tu sais?

– C’est trop gros pour être un os de chat.

– Un gros chat? Si tu dis que c’est juste un os, on peut pas savoir. Il est où le reste du squelette ? En jouant dans le boisé d’un quartier résidentiel, des enfants découvrent un os. Ils croient d’abord qu’il s’agit de celui d’un chien, mais sa taille les fait douter. Avec raison…

S’ouvrent alors deux enquêtes parallèles visant à découvrir l’origine d’un mystérieux péroné humain. Celle du clan des enfants, qui mène l’affaire de manière peu orthodoxe, puis celle de l’équipe de l’inspecteur Héroux, intriguée par ce cas semblant surgir d’une autre époque. Arriveront-ils aux mêmes conclusions? Au même moment, ça brasse et ça joue dur au service de police de Trois-Rivières : mesquineries, luttes de pouvoir et manigances sont au menu. À la veille des élections municipales, un bras de fer s’amorce… Une enquête des plus palpitantes pour l’inspecteur Héroux, son entourage et de jeunes apprentis qui n’ont vraiment pas froid aux yeux.

Chargé de cours à l’UQTR, Guillaume Morrissette est récipiendaire du «Prix d’excellence en enseignement», plus haute distinction honorifique remise à un chargé de cours, ainsi que du «Prix des lecteurs du Salon du livre de Trois-Rivières en 2016  et 2017».Résidant à Trois-Rivières, l’auteur écrit présentement son neuvième roman.

3-  Shawinigan Falls /Dans l’univers de La Saline par Louise Lacoursière (publié par les éditions Libre Expression)

À Saint-Léon-le-Grand, en 1910, Marie-Louise travaille au cabinet de son père, le Dr Antoine Peltier. Elle fréquente Charles Adam, travailleur à la source de La Saline, l’hôtel prestigieux qui a fermé ses portes en 1899 et sur le site duquel on extrait chaque jour des centaines de litres d’eau gazeuse vendue dans tout le Québec. Antoine ne voit pas d’un bon œil que sa Loulou s’attache au fils d’Eusèbe, dont il connaît les activités illicites, mais cela ne diminue en rien la volonté de Marie-Louise de l’épouser. Pour le meilleur et pour le pire.

Ce tome final de la saga tirée de l’univers de La Saline permet de dire au revoir aux principaux personnages de la trilogie ainsi qu’à ceux de L’Amérindienne, de La Jeune Fille au piano et de Vent du large, que les lecteurs ont tant appréciés.

Romancière et biographe, Louise Lacoursière est détentrice d’un baccalauréat en pédagogie de l’Université Laval et d’une formation en enseignement professionnel et en administration de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Elle a d’abord enseigné aux niveaux secondaire et collégial, puis a dirigé un Centre d’éducation aux adultes tout en étant membre du comité de direction et du conseil d’administration de son établissement .Depuis 2002, Louise Lacoursière se consacre à sa carrière d’écrivaine et à l’animation culturelle. 

Louise Lacoursière est membre de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois, de la Société des écrivains de la Mauricie et de Culture Mauricie. Shawinigan Falls représente son seizième roman. 

4- Avant qu’il ne soit trop tard, Marie par Sébastien Hélie (publié par J.N & Co.)

Pourquoi m’man défend-elle ce gros cochon de Sylvain? Marie connaissait déjà la réponse. Un fuguant cette journée-là, elle était loin de se douter qu’en franchissant la porte de l’appartement, elle allait déclencher un tourbillon d’événement qui la plongerait dans les plus bas-fonds de Trois-Rivières en quête d’héroïne…

Est-il possible d’obtenir une deuxième chance? Existe-t-il un point de non retour tellement important qu’il est impossible pour une personne de se relever? Est-ce qu’un événement tragique peut renfermer quelque chose de magnifique?

La jeune junkie n’aura pas le luxe de se poser ces questions, elle aura besoin de l’expérimenter pour connaître les réponses. Qui sait ce que le fait de suivre ses rêves peut amener comme vague de changements.

Sébastien Hélie, ce barbu tatoué au grand cœur vous charmera dès les premiers abords. Passionné de photographie et papa de trois petites filles, ce psychoéducateur est un amoureux de la vie et croit au bon de l’humain. Il en fait la promesse à travers sa lentille et son premier roman Avant qu’il ne soit trop tard, Marie à paru en septembre 2019.

5- JN Éditions & Co.

JN Éditions & Co. est une maison d’édition trifluvienne se spécialisant dans les “best sellers”. Elle offre aussi du coaching pour ceux qui souhaitent écrire un livre et gagner leur vie grâce à leur passion pour l’écriture.

Sa fondatrice et auteure Julie Normandin écrit actuellement une série de livres pour enfants afin de mettre de l’avant la différence et également un 9e livre sur la créativité. Elle partage le processus d’écriture chaque semaine sur sa page Facebook et travaille également sur le 2e roman de Sébatien qui se déroule à Trois-Rivières.

Elle est aussi derrière les populaires romans confessions d’une célibataire (1), incorrigible (2) et repentie(3)  avec l’auteure  trifluvienne Mélanie Beaubien. 

Vous connaissez d’autres auteurs ou  maisons d’édition à Trois-Rivières? On veut savoir et surtout le partager avec la communauté!

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Achat local

Achetez en ligne chez vos commerçants locaux de Trois-Rivères!

Article ajouté au panier
0 Produit - 0.00$